Remise en circulation de vieux vélos

Poussé au guidon, un vélo traverse le hangar en soupirant, la roue arrière traîne sur le plancher, refusant de tourner : Il souffre ce vélo ! dit Philippe en le déposant sur la bâche-atelier. C’est un beau VTT noir, il porte encore son antivol, prêt à la balade, mais la chaîne est grippée, les pneus à plat s’étalent entre les patins de frein, le cadre est piqué, la sonnette coincée… il a dû rester un bon moment aux oubliettes.

Qu’à cela ne tienne, les mécanos bénévoles de l’atelier vélo, Claude, Philippe, Emeline, vont trouver à droite et à gauche les pièces nécessaires, quitte à faire quelques frais de câble ou levier de vitesse.
Quelques matinées par mois, ils viennent prendre soin de vélos d’occasion donnés à l’association — parfois en très bon état, parfois fort abimés mais valant la peine d’être réparés. Ils accompagnent également de conseils, encouragements et coups de main celles et ceux qui viennent pour réparer leur propre bicyclette.

La chaîne rouillée, Claude la met de côté pour Julien, un jeune homme qui fabrique des couteaux : cet acier-là est parfait pour forger des lames. Au fil des rencontres, un réseau se tisse, des initiatives prennent tournure : ici l’entretien de vélos mis à disposition de personnes réfugiées d’Ukraine, là l’offre de sabler certains vélos rouillés qui ont un beau design, ici quelqu’un d’autre pourrait repeindre ces mêmes vélos en utilisant des fonds de peinture automobile…

La première session réparation et bourse à vélos à Penguel, Mahalon, a eu lieu en novembre 2021. Ce jour-là, invités par un voisin, d’un coup de remorque nous étions allés chercher une demi-douzaine de bicyclettes de toutes tailles, appuyées les unes sur les autres depuis des lustres dans un appentis, trésors oubliés d’une génération qui roulait dans les années 1980, du côté de Keretret. Les vélos donnés à l’atelier arrivent parfois avec leur histoire, portée par un enfant devenu adulte, une dame dont le mari est trop tôt disparu, des souvenirs de liberté, de balade en famille ou de course cycliste. D’autres sont récupérés à l’abandon, sans rien savoir de leur passé.

A l’arrivée de la remorque, Lou a un coup de cœur pour le pliant Motobécane vert métallisé. Dans le froid, elle le bichonnera… puis se trouvera plus tard un solide rouleur car finalement, ce petit bijou n’est guère adapté aux chemins qu’elle parcourt. Entre-temps elle a acquis en le réparant un précieux savoir-faire mécanique.

Cet automne 2022, l’atelier a fêté son premier anniversaire, un dimanche d’octobre, avec une balade familiale sur les routes de Mahalon, suivie d’une bourse à vélos l’après-midi. C’est alors que le beau VTT noir remis en état a trouvé preneur, pour une somme modeste qui permettra de racheter quelques chambres à air, pneus ou câbles de frein pour les suivants. Le travail patient de réparation, le talent de le transmettre, l’abri paisible du hangar, le désir de rencontre et l’attention aux liens qui animent cet atelier n’ont, eux, pas de prix.

Valérie Guidoux

Informations pratiques

L’atelier de remise en état des vélos donnés à l’association est animé par des bénévoles de l’association Côte Waste, il est basé à Mahalon. Nous accueillons d’ailleurs les personnes souhaitant se joindre à l’équipe.

Des ateliers d’aide à l’entretien et à la réparation de son propre vélo sont également proposés dans différents lieux du Cap Sizun et du Haut Pays Bigouden.
L’association Côte Waste organise régulièrement des bourses à vélos, pour vendre les vélos remis en état par l’association, ainsi que les vélos apportés par des particuliers (en état de marche).
Pour voir les prochaines dates, se reporter à l’agenda.

Contact : Claude Marchalot – 06 87 04 35 64 – claude.marchalot@wanadoo.fr

Lou a nettoyé à fond le cadre du vélo, qui reste piqué de points de rouille. Elle travaille autour du pédalier : démontage du carter de chaîne, nettoyage à la brosse à dents puis graissage de la chaîne… Les roues démontées attendent leur remise en état. (crédit photo Joséphine Louarn)

Objets hautement durables, les vélos des années 60, 70, 80… ne demandent qu’un peu de maintenance pour continuer à rouler, au fil des nouvelles générations. (crédit photo Joséphine Louarn)

Ce vélo commence une nouvelle vie. Sorti d’un garage en ville, il a été donné à l’association en assez bon état. Une fois quelques réglages effectués par les bénévoles, Joséphine l’emporte, elle fera le Tro Breizh avec ! (crédit photo Valérie Guidoux)

Cette bicyclette Peugeot a fait sa première balade en 1974. Elle était grise, puis elle a reçu un coup de peinture bleu foncé vers 1990. Ce n’est que depuis 2019 qu’elle ne roule plus du tout, suite à différents petits problèmes : allez hop, à l’atelier, on va voir ce qu’on peut faire. (crédit photo Valérie Guidoux)

Contact : Claude Marchalot – 06 87 04 35 64 – claude.marchalot@wanadoo.fr

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s